SpaceRef

SpaceRef


Des partenariats strategiques pour des retombes spatiales

Press Release From: Canadian Space Agency
Posted: Friday, February 16, 2001

Saint-Jean, Terre-Neuve, le 16 février 2001 - L'honorable Brian Tobin, ministre de l'Industrie et ministre responsable de l'Agence spatiale canadienne, a annoncé aujourd'hui l'attribution d'un contrat de 1,3 million de dollars à C-CORE, une entreprise privée innovatrice affiliée à la Memorial University et effectuant de la recherche-développement en génie.

<< C-CORE offre des possibilités de recherche d'études supérieures pour les étudiants de Memorial University. Ceci aidera nos entreprises à devenir plus innovatrices et compétitives sur le marché mondial en adaptant des technologies spatiales de pointe et en stimulant l'innovation pour le développement de capteurs et de robots intelligents >>, a affirmé le ministre Tobin s'adressant aux partenaires de l'industrie, aux universitaires et aux représentants de l'Agence spatiale qui étaient réunis pour l'occasion sur le campus de Memorial University.

C-CORE utilise des technologies mises au point par les programmes spatiaux canadien et européen pour aider l'industrie à élargir son champ d'intérêt au-delà des applications et de la mise au point de robots qui travaillent dans les mines profondes ou pour localiser le mouvement de pipelines dans des régions éloignées. De nouvelles avenues sont aussi recherchées du côté de la foresterie. Ce contrat de 1,3 million de dollars accordé à C-CORE dans le cadre d'un programme parrainé par l'Agence spatiale européenne permettra au consortium d'entreprendre la troisième phase de l'Initiative portant sur le travail en milieux extrêmes, lancé par C-CORE en 1997. Cette Initiative relie tout un réseau d'entreprises et d'institutions au Canada et en Europe qui adaptent des technologies spatiales de pointe pour les utiliser dans des milieux extrêmes comme c'est le cas lors d'opérations souterraines et sous-marines.

<< C-CORE a réussi à obtenir un soutien international dans le cadre de l'Initiative en milieux extrêmes. Cela nous aidera à remplir notre objectif de transférer les produits issus de la recherche-développement spatiale en des applications industrielles et commerciales pour les milieux terrestres extrêmes >>, a affirmé Judith Whittick, présidente et chef de la direction de C-CORE.

Ce troisième contrat accordé à C-CORE par l'Agence spatiale européenne dans le cadre de l'Initiative en milieux extrêmes démontre clairement les avantages très tangibles de la coopération internationale rendue possible grâce à la participation du Canada à l'Agence spatiale européenne, ainsi que l'impact économique du Programme spatial canadien.

Le Canada et l'Agence spatiale européenne

Dans l'esprit de la stratégie du gouvernement canadien visant à améliorer la coopération avec l'Europe dans des domaines stratégiques comme les sciences et les technologies, l'Agence spatiale canadienne et l'Agence spatiale européenne ont renouvelé, en juin 2000, une entente de coopération pour une durée de dix ans. Cette entente de coopération avec l'ESA, en contrepartie d'une contribution annuelle moyenne d'environ 25 millions de dollars de l'Agence spatiale canadienne (5 millions de dollars comme contribution générale et 20 millions de dollars destinés à des programmes spécifiques), permet à l'industrie canadienne de soumissionner, d'obtenir des contrats et de participer à des programmes d'intérêt. Le Canada fait partie des assemblées délibérantes de l'ESA, participe activement aux décisions et aux programmes et activités. L'entente de coopération contient des garanties spécifiques assurant un retour équitable à l'industrie canadienne par l'entremise des activités et programmes de l'ESA auxquels le Canada participe depuis 1978.

à propos de C-CORE et de l'Initiative en milieux extrêmes

Bénéficiant d'un large éventail d'expertise en génie et dans le domaine des affaires, C-CORE travaille étroitement avec des partenaires industriels dans le but de développer des technologies et des solutions aux défis d'ingénierie auxquels font face les industries basées sur les ressources. La HEI (HEI pour Harsh Environment Initiative) offre de nombreux avantages aux entreprises cherchant à améliorer leur compétitivité au sein de leur industrie. L'accès aux technologies avancées et la possibilité de mettre au point des produits innovateurs et de développer de l'expertise grâce à des partenariats de collaboration permet aux organisations d'obtenir les ressources nécessaires pour développer leurs opérations. Un réseau important établi en Amérique du Nord et en Europe ouvre des possibilités d'expansion pour les entreprises sur de nouveaux marchés et permet également de former des partenariats et de collaborer avec des entreprises aux vues similaires.

La HEI permet aussi aux PME à potentiel spatial d'augmenter leurs activités sur des marchés non reliés à l'espace. Les profits sont distribués parmi les PME à potentiel spatial et les commanditaires de la mise au point de technologies spatiales. Ces PME développeront de nouvelles expertises, créeront des créneaux de marché pour leurs produits et services et mettront sur pied des entreprises de collaboration avec des partenaires étrangers afin de faire face au marché mondial. Pour obtenir plus d'information : http://www.c-core.ca

à propos de l'Agence spatiale canadienne (ASC)

Créée en 1989 et établie à Saint-Hubert, au Québec, l'Agence spatiale canadienne coordonne tous les éléments du Programme spatial canadien. Sous son secteur d'activité unique, << Connaissances spatiales, applications et développement industriel >>, l'ASC chapeaute sept secteurs de service : Terre et Environnement, Sciences spatiales, Présence humaine dans l'espace, Télécommunications par satellites, Technologies spatiales génériques, Services de spatioqualification et Sensibilisation. L'Agence spatiale canadienne se veut à l'avant-garde du développement et de l'application des connaissances spatiales pour le mieux-être des Canadiens et de l'humanité.

L'Agence spatiale européenne est une organisation internationale fondée en 1975 à des fins purement pacifiques. Elle favorise la coopération des états européens en recherche, technologies et applications spatiales. L'ESA compte 15 pays membres : Autriche, Belgique, Finlande, France, Danemark, Allemagne, Italie, Irlande, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni. Le Canada participe à certains projets dans le cadre d'une entente de collaboration. On peut obtenir plus d'information sur l'ESA à : http://www.esa.int

- 30 -

Pour plus d'information :

Anna Kapiniari
Gestionnaire, Relations publiques et médias
Agence spatiale canadienne
Tél : (450) 926-4350
Courriel : anna.kapiniari@espace.gc.ca

// end //

More news releases and status reports or top stories.

Please follow SpaceRef on Twitter and Like us on Facebook.