SpaceRef

SpaceRef


Les reflexes humains feront l'objet de la premiere etude canadienne a bord de la Station spatiale internationale

Press Release From: Canadian Space Agency
Posted: Friday, March 2, 2001

Saint-Hubert (Québec), le 2 mars 2001 - La première expérience scientifique canadienne à bord de la Station spatiale internationale (ISS) sera lancée le 8 mars 2001 à bord de la navette Discovery. L'expérience H-Reflex (pour réflexe Hoffman) est dirigée par le Dr Douglas Watt de l'Université McGill. Elle nous aidera à identifier les exercices essentiels pour les astronautes durant leurs séjours prolongés dans l'espace. Elle sera également utile pour le traitement des problèmes d'équilibre sur Terre, particulièrement chez les aînés.

<< à titre de partenaire dans le projet de la Station spatiale internationale, le Canada a accès à ce laboratoire spatial unique>>, a déclaré Barry Wetter, directeur général du Programme des sciences spatiales de l'Agence spatiale canadienne. << L'Agence spatiale canadienne facilite l'accès à l'ISS et appuie la recherche canadienne visant à améliorer la santé et la sécurité des astronautes et le bien-être des Canadiens sur Terre. >>

L'expérience H-Reflex observera les changements d'excitabilité de la moelle épinière, un élément important dans le processus des réflexes qui nous tiennent debout lorsque nous nous butons dans le tapis ou lorsque nous glissons sur la glace. On croit que l'excitabilité de la moelle épinière diminue pendant les vols spatiaux de longue durée. L'expérience utilisera la technique du réflexe Hoffman, laquelle est similaire au test du réflexe rotulien dans le cabinet du médecin. L'expérience H-Reflex remplacera le marteau du médecin par un stimulus électrique sur le nerf venant du muscle et mesurera électroniquement l'activité musculaire, ce qui fournira des données beaucoup plus précises.

<< L'expérience H-Reflex étudiera un phénomène touchant la santé et la sécurité des astronautes >>, expliquait le Dr Doug Watt. << Elle pourrait mener à des améliorations de l'efficacité des exercices en vol et de la capacité des astronautes à se tenir debout et à marcher immédiatement après leur retour sur Terre, ce qui leur permettrait de fuir plus rapidement lors des situations d'urgence à l'atterrissage. >>

L'expérience sera exécutée sur une période de plusieurs mois. Ses sujets seront les trois membres de l'équipage d'Expedition 2 de l'ISS et au moins un des membres d'Expedition 3. L'expérience sera répétée trois fois avant le lancement et ensuite une fois : durant les 24 premières heures de vol à bord de la navette; environ 6 jours après le début de la mission; environ 12 jours avant la rentrée; le jour de l'atterrissage; et 1, 2 et 4 jours après l'atterrissage.

La mission marquera une autre première, car c'est le Centre de soutien de missions de charges utiles, situé à Saint-Hubert, qui fournira le soutien au sol à l'expérience canadienne H-Reflex. Ce Centre a été mis en place par le Groupe de la certification, de l'intégration et de l'exploitation des charges utiles, qui est responsable de l'exploitation des charges utiles canadiennes à bord de l'ISS. Cette centralisation des vérifications et de l'exploitation des charges utiles permettra à l'ASC d'appuyer plus efficacement l'exploitation des charges utiles pendant la durée de vie de l'ISS, éliminant ainsi la nécessité d'affecter des équipes de l'ASC à la NASA pendant de longues périodes.

à propos de l'ASC

Créée en 1989 et établie à Saint-Hubert, au Québec, l'Agence spatiale canadienne coordonne tous les éléments du Programme spatial canadien. Sous son secteur d'activité unique <<Connaissances spatiales, applications et développement industriel>>, l'ASC chapeaute sept secteurs de service : Terre et Environnement, Sciences spatiales, Présence humaine dans l'espace, Télécommunications par satellites, Technologies spatiales génériques, Services de spatioqualification et Sensibilisation. L'Agence spatiale canadienne se veut à l'avant-garde du développement et de l'application des connaissances spatiales pour le mieux-être des Canadiens et de l'humanité.

Le financement de ce projet était prévu dans le budget fédéral déposé en février 2000 et s'inscrit donc dans le cadre financier déjà en place.

- 30 - Des articles d'information sur l'expérience H-Reflex et sur le Centre de soutien de missions de charges utiles sont également disponibles sur le site web de l'ASC :

http://www.espace.gc.ca/whatsnew/releases/backgr/2001/010302-1_f.asp

http://www.espace.gc.ca/whatsnew/releases/backgr/2001/010302_f.asp

// end //

More news releases and status reports or top stories.

Please follow SpaceRef on Twitter and Like us on Facebook.